Mon avis, ma critique sur le film : Premier contact

Premier-Contact-avis-critique

Moi qui préfere les films d’horreur, des fois, j’aime regarder un blockbuster américain, et celui ci m’a plu. Premier contact est un film américain genre science-fiction produit par Denis Villeneuve est sorti en salles en France le 7 décembre 2016. Il a comme acteurs principaux Amy Adams, Jeremy Runner, Forest Whitaker et plus. Le titre original en anglais est Story of your life.

Présentation du film premier contact

12 mystérieux vaisseaux du fond de l’espace viennent envahir la terre. Surnommé « Coques » à cause de leur forme étrange, l’armée Américaine a décidé d’envoyer la linguiste Louise Banks (rôle joué par Amy Adams) avec son équipe pour découvrir leurs intentions en établissant le contact avec eux. En s’introduisant dans la coquille, l’équipe fait contact avec deux extraterrestres ayant l’apparence des céphaloïdes. Les spécialistes en langues trouvent qu’il est impossible de se communiquer verbalement avec ces créatures. Leur langue complexe a la forme de glyphes écrits dans un cercle. Or, des fuites parmi la population de la terre provoquent la critique des citoyens qui veulent s’en prendre aux extraterrestres. Louise et son collègue, un physicien reviennent dans la coque alors que des soldats américains y ont déposé une bombe. La linguiste arrive à écrire un message sur la baie vitrée qui les sépare des étranges créatures. Ils entendent le coup de feu des soldats au moment même où une explosion retentit et ils sont projetés en dehors de la coquille. Tandis que cette dernière montait dans les airs. L’armée chinoise suivie par d’autres pays veut ensuite attaquer les coquilles. Les autres pays commandent l’évacuation de l’équipe des spécialistes de langue. En sortant de la base, Louise se cache sous la coquille. Une navette extraterrestre l’a conduit au vaisseau où elle a appris que l’une des créatures est mourante. L’autre céphaloïde l’informe qu’ils sont sur la terre pour la transmission de leur langue, et dans 3000 ans ils présagent l’aide humaine. Louise est toujours en proie à des visions qui lui révèlent le futur ou le passé. Ainsi, elle appelle le chef d’armée chinoise en lui parlant en mandarin selon la vision qu’elle a eu. L’armée de la Chine se retire quelques minutes après l’appel et les coquilles partent également. La fin se conclut avec la déclaration d’amour du collègue de Louise et la vision de la dernière sur leur avenir ensemble.

critique-premier-contact

Critique du film premier contact

Ce film met l’accent sur l’incompréhension et l’importance de langage. Les envolées science-fictionnel ne sont pas le cœur du long métrage. Comme beaucoup de science-fiction, il essaie de produire un effet miroir entre le cosmique et l’intime, le colossal et le minuscule. Les parties intimes sont transmises par les biais des visions de Louise. La dimension de la théorie de la narration semble tourner autour de la question : est-ce qu’il est préférable de connaître les intentions des corps étrangers ou se protéger en les exterminant. Le thème temps et communication sont reliés à travers des moyens vaseux comme le vaisseau spatial, le langage etc. En revanche, premier contact décrit l’Amérique comme le seul cerveau supérieur à toutes les nations qui ne pense qu’à la destruction. La pirouette débile du scénario du chef d’armée chinois est aussi un raté. Bref, en dehors de la mise en scène réussie, quelques maladresses au niveau du script constituent le moins de ce film.

© 2017 Le blog de Vayarkadas